Nos réseaux sociaux

Actu PSG

Au PSG, le terrible constat d’une fuite des jeunes talents prometteurs

Published

on

adil aouchiche psg football ligue 1
Crédits: Sandro Halank

Dans une récente étude statistique, seuls Mitchel Bakker (20 ans) et Moise Kean (20 ans) représentent le PSG dans un classement des jeunes joueurs les plus chers de la planète. Un constat émerge dès lors: le club ne parvient pas à retenir ses meilleurs jeunes éléments, issus de son centre de formation.

Meilleur centre de formation de France et classé septième meilleure structure professionnalisante à l’échelle européenne, la réputation du centre de formation du Paris Saint-Germain n’est plus à faire. Véritables couveuses de pépites et de joueurs prometteurs, les installations du club parisien, de la pré-formation à la formation, demeurent de véritables références dans l’hexagone comme en Europe. Pour autant, un récent classement des jeunes joueurs les plus chers du monde vient nuancer ce constat, ou plutôt mettre en exergue un problème récurrent au PSG: la fuite des jeunes pousses les plus prometteuses.

 

Bakker et Kean parmi les 100 jeunes les plus valorisés

Dans une récente étude statistique publiée par l’Observatoire du football, organe de recherche indépendant basé en Suisse et rattaché à la FIFA, on constate ainsi que seuls deux joueurs du PSG sont classés dans le Top 100 des jeunes joueurs les plus chers du monde, et donc, par conséquent, ceux jugés les plus prometteurs sur le marché des transferts. Ainsi, Mitchel Bakker (20 ans, né en 2000) et Moise Kean (20 ans, également né en l’an 2000) représentent le club de la capitale.

mitchel bakker psg

Mitchel Bakker (20 ans), sous les couleurs du PSG cet été. Photo: Sandro Halank

Transféré au PSG à l’été 2019 après avoir été formé à l’Ajax Amsterdam, Mitchel Bakker est en effet valorisé à près de 15 millions d’euros, bien loin derrière l’autre Parisien figurant dans ce classement, Moise Kean, valorisé lui à près de 31 millions d’euros. D’ailleurs, peut-on réellement considérer Moise Kean comme « joueur parisien » dans ce classement, dans la mesure où ce dernier s’avère seulement prêté un an sans option d’achat par Everton ? La réponse peut sembler négative, d’autant plus que son entraîneur, Carlo Ancelotti, a récemment rappelé qu’il retournerait en Angleterre dès la fin de la saison.

 

Le PSG ne parvient pas à retenir ses meilleurs jeunes

Cette étude statistique empirique permet de dresser un nouvelle fois un constat d’échec de la direction du PSG à retenir les talents les plus prometteurs issus du centre de formation du club. Il est vrai que, ces dernières années, on ne compte plus les départs de jeunes pépites, formées au sein des structures parisiennes, qui ont mis fin précipitamment à leur aventure dans la capitale. Une tendance de fond illustrée cet été par les départs, coup sur coup, de Adil Aouchiche à Saint-Étienne (notre photo) et de Tanguy Kouassi au Bayern Munich. Un constat désolant, d’autant plus que ces départs sont souvent libres, sans que le club ne touche la moindre indemnité de transfert…